La conjonctivite

Qu’est-ce que la conjonctivite ?

C’est l’inflammation de la conjonctivite. Le blanc de l’oeil (la sclère) est recouvert par une fine membrane appelée conjonctive qui sécrète du mucus pour enduire et lubrifier la surface de l’oeil. Elle est composée de vaisseaux sanguins, qui peuvent être vus lors d’un examen minutieux. Lorsque la conjonctive est irritée ou enflammée, les vaisseaux sanguins qui la composent se dilatent, deviennent de plus en plus proéminents et les yeux deviennent alors rouges.
La conjonctivite est la cause la plus fréquente d’un oeil rouge.

Qu’est-ce qui provoque une conjonctivite ?

Plusieurs causes sont à l’origine d’une conjonctivite. Les plus courantes sont les infections, les allergies et de nombreux facteurs irritants de l’environnement. La conjonctive réagit toujours de la même façon à ces différentes agressions : elle devient rouge. Les bactéries sont responsables de conjonctivites. Les infections bactériennes dues aux staphylocoques ou streptocoques, donnent des yeux rouges associés à des sécrétions purulentes importantes. Si la quantité de sécrétions de l’oeil est très importante, il faut craindre une infection aiguë et envisager rapidement une consultation d’ophtalmologie.
Les virus sont également une cause fréquente de conjonctivite. Certains entraînent les traditionnels yeux rouges, maux de gorge, nez qui coule, comme un simple coup de froid. D’autres n’infectent qu’un seul oeil. La conjonctivite virale produit généralement des sécrétions et dure une à deux semaines. Les conjonctivites, bactériennes ou virales, sont contagieuses, à tel point que tout contact avec les larmes du patient, même par l’intermédiaire d’un mouchoir ou d’une serviette, doit être évité. Le nettoyage des mains après contact avec le patient préviendra la propagation de l’infection. Les allergies provoquent une conjonctivite. Certains types d’allergies, telles que le rhume des foins, créent de fortes démangeaisons aux yeux, alors que d’autres n’entraînent que de simples rougeurs chroniques. Les ambiances irritantes telles que la fumée de cigarettes ou les gaz procurent des conjonctivites. Tout type de conjonctivite est aggravé en cas d’oeil sec.

Quelles sont les autres causes d’oeil rouge ?

Il y a plusieurs affections oculaires qui donnent les yeux rouges. Certaines peuvent même entraîner une cécité si elles ne sont pas traitées. Il ne faut pas les confondre avec de simples conjonctivites. Ainsi un examen médical par un ophtalmologiste, même pour un simple oeil rouge, sera toujours salutaire. La consultation chez l’ophtalmologiste est particulièrement importante si cet oeil rouge s’accompagne de douleurs, de vision trouble, ou de sensibilité inhabituelle à la lumière. Ces signes ne sont pas des symptômes habituellement associés à une simple conjonctivite. Douleurs, vision trouble ou photophobie peuvent indiquer la présence d’un glaucome, d’un ulcère de l’oeil, ou d’une inflammation interne à l’oeil.

L’oeil est maintenu lubrifié par une pellicule constituée de trois couches. La couche la plus superficielle est huileuse et diminue l’évaporation. Elle est produite par les glandes de Meibomius qui sont localisées sur le bord des paupières. La couche intermédiaire est aqueuse et elle a aussi une fonction de nettoyage. Elle est produite par les glandes lacrymales placées sous le sourcil juste au dessus de l’oeil et de la conjonctive, la membrane protectrice qui recouvre la face interne des paupières et la face externe de la sclère. La couche la plus profonde est muqueuse et elle permet aux larmes aqueuses d’adhérer et de se répartir uniformément à la surface de l’oeil. Cette couche est produite par d’autres petites glandes dans la conjonctive. On parle d’oeil sec lorsqu’il existe un dysfonctionnement du système de lubrification. Vos yeux pleurent pour rien, ils sont secs, rougis, brûlants, larmoyants, fatigués. Ils vous démangent. Autant de symptômes du syndrome des muqueuses sèches : Vos yeus sont lubrifiés comme toutes les muqueuses de votre corps. Si les muqueuses se dessèchent, elles deviennent douloureuses et s’infectent rapidement. Vous pouvez passer votre langue dans la bouche, vous sentirez qu’elle baigne dans la salive. C’est la même chose pour l’oeil. Lorsque l’oeil n’est pas assez lubrifié, il est douloureux comme s’il existait un corps étranger ou il pleure comme une madeleine.

Il existe deux types de larmes produites par les glandes lacrymales. Les larmes constantes sont produites pour assurer la lubrification ininterrompue de l’oeil. Elles contiennent des anti-infectieux, des protéines et des lipides. Lorsque l’oeil est irrité, blessé ou que l’on a une forte émotion, un autre type de glandes sécrète des larmes. Ce sont ces larmes que vous avez lorsque vous épluchez un oignon. Le clignement régulier des paupières, le film lacrymal et les larmes réflexes assurent ensemble le bien-être, la lubrification et la protection convenable de vos yeux. Plus l’air est froid moins il contient d’humidité. Lorsque le vent du nord souffle, l’air est très peu humide. Votre oeil coule. L’été, au bord de la mer, sous les tropiques, vous aurez beaucoup moins la sensation de brûlure oculaire ou les yeux qui coulent car l’humidité de l’air est plus importante.

La sclère est rougeoyante et les vaisseaux enflent, un premier indice pour diagnostiquer une conjonctivite

Une conjonctivite folliculaire