Explication d'une cataracte

On appelle cataracte l’opacité du cristallin – celui-ci (qui est la lentille de l’oeil) devient laiteux. On a ce qu’on appelle familièrement « un voile dans l’oeil ».

La lentille – appelée cristallin – forme, avec la cornée, un système optique qui reçoit l’image un peu comme un appareil de photo, le cristallin étant l’objectif, la rétine étant la pellicule photographique.

Comme le montre le schéma, le cristallin est situé derrière l’iris dont le centre, qui peut s’ouvrir plus ou moins s’appelle la pupille.

La cataracte provoque des opacifications successives que l’on remarque à peine mais qui déforme lentement la vision : les couleurs se ternissent, on est ébloui par la lumière des jours d’été (c’est même l’un des premiers signes de cette détérioration), il devient difficile de lire sans une forte lumière. Il est possible que lors d’un contrôle pour votre permis de conduire chez votre médecin, la vision de loin soit moins bonne qu’auparavant, il vous demandera alors de la faire contrôler chez l’ophtalmologue.

Les différents stades de la cataracte suivant l’âge

La cataracte survient généralement chez les personnes âgées. Mais on la trouve aussi chez des personnes plus jeunes, voire chez des enfants. Elle peut aussi survenir après un accident (choc).

Comment traiter la cataracte ?

Actuellement, seul un traitement chirurgical est possible. La technologie la plus moderne consiste à utiliser une sonde à ultrason qui émulsifie le cristallin. Celui ci est ainsi liquéfié et on peut alors l’aspirer. Ce procédé n’exige qu’une très petite incision et permet un rétablissement plus rapide. Ce traitement est pratiqué dans les centres chirurgicaux les plus avancés en chirurgie ambulatoire, c’est-à-dire qu’une fois l’intervention terminée, vous pouvez rentrer chez vous.

Suivant le type de cataracte, d’autres techniques opératoires peuvent être mises en oeuvre. L’utilisation du laser n’est pas adaptée à ce genre d’opération, mais on doit la pratiquer parfois en deuxième intervention pour compléter six mois plus tard les résultats de la première intervention.

Par quoi remplacer le cristallin ?
Le cristallin ayant été liquéfié et aspiré, il s’agit de le remplacer. La procédure habituelle consiste à insérer à la place une lentille artificielle en plastique.

Les grosses lunettes deviennent inutiles, mais il faudra refaire une paire de lunettes soit pour lire soit pour voir de loin.

Dans les cas rares, de certaines maladies oculaires et de complications, il peut être impossible d’implanter une lentille artificielle, l’alternative consiste à porter un verre de contact ou des lunettes.

À quelle vitesse progresse la cataracte ?

Les cataractes associées à l’âge progressent lentement en général. Certains patients sont très vite gênés alors que d’autres réalisent à peine la perte de leur vision. Il n’est donc pas possible de prévoir comment la cataracte va se développer chez chaque patient. Par contre, il est certain qu’elle ne peut pas s’améliorer sans intervention chirurgicale.

Qu’est-ce qu’un implant oculaire ?

L’implant, ou lentille intraoculaire, est une lentille dessinée et manufacturée pour tenir à l’intérieur de l’oeil et remplacer le cristallin ce qui est souvent nécessaire pour restaurer ou améliorer la vision.

Les lentilles intraoculaires sont toutes faites de substances qui sont bien tolérées par l’oeil. La plupart sont en plexiglas mais certaines sont aussi faites de substances souples comme le silicone, l’hydrogel. Les lentilles sont en général dessinées pour entrer à l’intérieur de la capsule naturelle du cristallin après que le gel ait été extrait mais certaines se placent aussi devant l’iris dans la chambre antérieure de l’oeil.

Les lentilles intraoculaires existent en différentes formes et tailles et sont maintenues en place par des boucles flexibles ou des protrusions qui se fixent sur des tissus solides de l’oeil. Toutes les lentilles intraoculaires sont conçues pour rester dans l’oeil de manière permanente et ne nécessitent aucun soin. Une caractéristique supplémentaire de la plupart des lentilles manufacturées à l’heure actuelle est qu’elles contiennent un filtre qui bloque une grande partie des rayons ultraviolets du soleil qui sont nocifs pour l’oeil.

Il existe beaucoup de puissances différentes pour les lentilles intraoculaires. La lentille la mieux adaptée pour chaque patient est sélectionnée après un examen approfondi lors duquel on mesure la courbure exacte de la cornée avec un kératomètre et la longueur de l’oeil avec un instrument à ultrasons (AScan). La longueur de l’oeil a une importance majeure dans la détermination de la puissance de réfraction nécessaire pour chaque oeil individuel.

L’histoire des lentilles intraoculaires
L’idée de remplacer le cristallin par une lentille artificielle est née en 1776 chez l’oculiste italien Tadini. Autour de 1795, une opération de remplacement a même été tentée, mais vu le peu de connaissances, elle n’a pas donné de résultats satisfaisants.

Le développement moderne des opérations de remplacement du cristallin par des lentilles a commencé par le cas de quelques pilotes britanniques lors de la deuxième guerre mondiale. Certaines pièces des avions étaient fabriquées en polyméthylmathacrylate (PMMA) et lors des attaques, des fragments de cette substance entraient dans les yeux des pilotes. Les médecins ont ainsi pu constater que cette substance ne provoquait aucune réaction dans l’oeil et le Dr. Harold Ridley a commencé à développer des lentilles en PMMA. Il eut un certain succès mais qui restait limité puisque la microscopie en chirurgie n’existait pas encore. Depuis les années 1970, les techniques se développent et les interventions de ce type sont considérées comme sûres et efficaces. Aujourd’hui, des centaines de milliers de lentilles intraoculaires sont implantées en microchirurgie ambulatoire chaque année et dans de nombreux pays.

Quand devez-vous faire opérer votre cataracte ?

Il est temps d’opérer lorsque la détérioration de la vision gène votre vie courante ou nuit à votre travail. Une considération à prendre en compte, c’est l’aptitude à conduire un véhicule pour votre usage personnel ou professionnel, ou pour le permis de conduire.

Avec votre chirurgien, vous retiendrez donc la date la plus souhaitable pour l’intervention.

Cette intervention n’est pas liée à la seule présence de la cataracte. Le déficit que cette dernière apporte peut être léger et bien supporté. De même, il est inutile d’attendre que la cataracte soit «mûre» pour intervenir. L’opération doit être décider en fonction de la gène qui perturbe vos activité journalière et de l’amélioration de l’acuité visuelle qu’il est possible d’espérer (au vu des examens que pratiquera votre ophtalmologue).

Quels sont aujourd’hui les résultats de l’opération de la cataracte ?
La chirurgie de la cataracte est maintenant une opération très technique, pratiqué sous microscope. La proportion de succès est forte et au moins 90% des patients en retirent une amélioration de leur vision.

Cependant certaines complications ne peuvent évidemment pas être décelées avant l’opération et aucun chirurgien ne peut garantir absolument un résultat parfait (comme personne ne pourra vous certifier que vous n’aurez aucun accident en traversant une rue sur un passage à piéton !).

Par ailleurs, peuvent s’ajouter à la cataracte d’autres causes de perte de l’acuité visuelle – causes qu’il est parfois difficile de déceler avant opération. Si, par exemple, le déficit de la rétine est important, l’opération de la cataracte n’apportera pas d’amélioration visuelle sensible. Mais, dans la plupart des cas, l’ophtalmologue pourra estimer s’il existe une bonne probabilité d’amélioration de la vue après opération. Reste que la seule indication formelle de recourir à la chirurgie de la cataracte est la perte de la vision.

Deux cas très importants (mais exceptionnels) imposent d’opérer rapidement. Quelle que soit l’acuité visuelle restante, une cataracte peut provoquer d’autres affections : soit une grave inflammation, soit un glaucome chronique ou aigu. Il faut alors opérer la cataracte en urgence.

Cristallin opacifié par la cataracte

L’opération par ultrasons est pratiquée à la Clinique de l’Oeil

Une lentille intraoculaire faisant converger la lumière

Une biométrie

Une lentille intraoculaire moderne